Echange de lettres d’écoliers

Amie d’une bénévole venue en mission humanitaire au Bénin, une jeune institutrice de Normandie nous a proposé de développer un projet d’échange entre sa classe et une école béninoise.

Les 27 élèves de sa classe (CE2, CM1 et CM2) ont alors rédigé des lettres à l’attention des écoliers béninois. Avec les lettres, chaque enfant a joint une photo, réalisé un dessin et confectionné un pliage de grenouille. Et lors d’un déplacement au Bénin, nous avons emporté les précieuses missives dans nos valises.

Dès notre arrivée, nous nous sommes rendus à l’école de Tandahota, là où nos bénévoles assurent régulièrement du soutien scolaire. Mais à Tandahota, les classes de niveau CE2, CM1 et CM2 ont un effectif global d’une centaine d’élèves. Alors comment attribuer les lettres ?

Remise courrier
Echange de lettres

Le directeur a choisi de sélectionner les élèves les plus motivés et les plus studieux. Presque tous ces élèves avaient assisté aux cours d’été qu’il organise durant les grandes vacances. Une fois les élèves désignés, nous avons remis à chacun de ces enfants le courrier venu de France. Il a expliqué aux autres élèves, témoins de cette remise un peu officielle, que ces lettres sont le privilège des élèves qui travaillent. Cette méthode a pour objectif de tirer le niveau scolaire vers le haut (à noter que cette école est la première de toute la commune de Tori-Bossito par sa réussite au CEP – Certificat d’Etudes Primaires).

Classe Tandahota

A la réception des courriers, les élèves étaient flattés et nous remerciaient poliment. Leur visage s’éclairait en découvrant les photos des petits français !

Dix jours plus tard, nous avons récupéré les réponses pour les remettre à l’école de Saint Aubin des Préaux. Le contact est maintenant établi et nous profiterons de chacun de nos voyages pour convoyer les lettres et les messages.

Lettres écoliers béninois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *