Sophie, bibliothécaire en mission

Bibliothécaire de mon état, déjà engagée dans plusieurs associations, je voulais depuis longtemps effectuer une mission humanitaire. Lorsqu’un ami m’a parlé de Shammesh et m’a expliqué l’action de l’ONG au Bénin, je n’ai pas hésité et j’ai proposé mes services !

Me voilà donc embarquée pour une grande aventure qui va durer 15 jours ! On a beau se préparer, on ne sait jamais à quoi s’attendre complètement … et heureusement ! Je suis arrivée un dimanche soir, et dès le lundi j’ai été jetée dans le grand bain : distribution de fournitures à 130 enfants qui avaient participé à des cours d’été avec Shammesh. Ce fut un beau moment.

Et puis la mission a vraiment commencé : j’étais à l’école de Tandahota le matin, dans la classe de CM2 du directeur Monsieur Gaudens. Si j’ai assisté à ses premières leçons, très vite il m’a fait participer. A la fin de cette semaine, j’étais capable de tenir une classe pendant 4h ! Mathématiques, français, histoire et même sciences et techniques se sont succédés. Si l’on m’avait dit un jour que je donnerai des cours de mathématiques, je ne l’aurais pas cru, moi qui y suis allergique. Et pourtant ce fut un véritable plaisir ! Les enfants sont vifs, curieux, obéissants et ils débordent d’énergie et de soif de savoir. Chaque matinée se terminait par la lecture d’histoires grâce aux Kamishibaï (forme de récit qui nous vient du Japon) que j’avais apportés. A la fin de la semaine, je me suis rendue compte qu’ils se souvenaient bien de chaque histoire, à mon grand plaisir ! J’étais triste de les quitter … car la deuxième semaine je devais faire la même chose dans une autre école. Cette fois-ci, j’étais plus aguerrie et l’expérience fut aussi enrichissante.

Mes après-midi étaient consacrés à la gestion de la bibliothèque du centre Shammesh : de nombreux cartons n’avaient pas été ouverts et il fallait les trier et les cataloguer. C’était un plaisir de le faire et d’imaginer les enfants qui pourraient en bénéficier. Nous avons par ailleurs mis quelques cartons de côté pour l’orphelinat Exodus où nous nous rendions le mercredi et le samedi.

Ces après-midi à l’orphelinat furent mes plus beaux moments : à l’école, les enfants sont tenus par le cadre scolaire. Là-bas, ils nous attendent impatiemment et sont motivés par toutes les activités que l’on peut leur proposer, ainsi que par des câlins et par des discussions… J’y avais également amené des Kamishibaï, mais nous avons aussi fait des jeux, des dessins, et regardé des films (moment inoubliable : leurs réactions en regardant Blanche-Neige, où ils ont applaudi à la fin quand tout se termine bien …).

Avec toutes ces activités, les deux semaines sont passées à toute vitesse, les week-ends étant remplis par un peu de tourisme, le lac Ahémé ou Ouidah, sublime plage.

Bref ce fut une expérience incroyable à laquelle je ne m’attendais pas du tout ! J’ai eu l’impression d’être vraiment utile, d’apporter des choses aux enfants mais également d’avoir appris énormément et de m’être enrichie. J’y reviendrai sûrement !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *