Duo de souvenirs par Thibault et Hélène

Thibault et Hélène ont choisi la forme d’un dialogue pour nous livrer leurs impressions sur le circuit Nature et Tradition que nous proposons au Sud du Bénin. A eux la parole !

Thibault : Cela fait 1 mois et demi que nous sommes rentrés de notre séjour d’une semaine au Centre Shammesh. Quelles sont les images que tu retiendras de ce séjour ?

Hélène : C’était la 1ère fois que je foulais les terres du continent africain ! Je retiendrai :

  • les paysages de la brousse à perte de vue, les pistes que nous avons parcourues en 4*4,
  • les essaims de mobylettes qui transportaient fréquemment toute une famille, voire même aussi une chèvre !
  • les marchés des petites villes avec tous leurs étals de fruits, viandes et poissons séchés,
  • notre escale dans un village lacustre au cours d’une promenade sur une barque : la découverte de la vie quotidienne des villageois, notamment la lessive des femmes avec les petits enfants qui jouent autour. J’ai découvert une autre vie, menée à un rythme bien différent de notre vie occidentale ;
  • la beauté des pagnes (habit traditionnel au Bénin) aux motifs et couleurs très variés ! A croire que chaque modèle est unique !
  • la recontre avec les femmes du village d’Azohouè Aliho à côté du Centre Shammesh, qui nous ont accueillis en dansant et en chantant, et nous ont fait déguster de délicieux beignets.

Thibault : Au niveau des visites, nous avons eu des journées bien remplies, avec des sorties culturelles (la route des esclaves à Ouidah, le temple vaudou des pythons, le palais du roi du Dahomé) entrecoupées de visites dans des centres agricoles (la ferme de Songhaï) et d’excursions en pleine nature, par exemple dans la forêt de la Lama ou sur le lac Ahémé (avec apprentissage des différentes techniques de pêche).

Hélène : Oui, toutes ces visites n’auraient pas été aussi passionnantes et instructives sans les guides béninois avec qui Renaud a créé des liens. Ils prenaient à cœur de nous faire découvrir leur pays et leur culture.

Thibault : En fin de journée après les visites, c’était un vrai plaisir que de retourner au centre pour se reposer. Un très bel espace de verdure, un confort ‘européen’ (avec des chambres dans des cases très jolies et équipées d’un accès Internet), la cuisine de Carole était excellente, composée à partir d’ingrédients provenant majoritairement des 2 hectares bio de culture de leur terrain.

Hélène : Nous étions en effet bien lotis dans le Centre Shammesh, quand on voit les conditions dans lesquelles vivent les béninois : une bonne partie d’entre eux sans électricité ni eau courante, dans des habitations rudimentaires. Et ce qui m’a marquée, c’est que les gens semblent heureux alors qu’ils ont si peu.

Thibault : Et je rajouterai que les béninois sont bienveillants et respectueux. J’appréhendais d’être le centre d’attention en tant que blanc (« yovo »), mais il n’en a rien été.

Hélène et Thibault : Bref, une belle expérience, très riche en découvertes humaines et culturelles. Un grand merci à Renaud et Carole pour leur chaleureux accueil !!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *