Habitat traditionnel

C’est le savoir-faire des bâtisseurs locaux, l’intégration harmonieuse dans un paysage de brousse, la disponibilité locale et la qualité isolante des matériaux, qui nous ont guidés dans le choix d’une construction traditionnelle des bâtiments.

Les matériaux de construction sont donc fournis localement : briques de terre crue (à base de latérite présente dans le sol), de bois et de chaumes (ramassés dans les lagunes voisines).

Les visiteurs et bénévoles venus d’Europe auront le plaisir d’être logés dans des cases africaines typiques équipées de salle d’eau. Les murs en terre d’une épaisseur de 40cm apportent un grand confort d’isolation.

Centre Shammesh-Aliho

Les béninois vivent beaucoup dehors, c’est pourquoi la plupart des instants de vie commune (restauration, palabres, formation, spectacles, …) sont vécus dans des espaces ouverts tels que des paillotes.

Marchandises, fournitures et matériels sont contenus dans des bâtiments fermés. Ces bâtiments également construits en briques de terre sont dotés de toits terrasse pour accueillir les plaques solaires.

 

Eau et énergie solaire

L’énergie est fournie par une centrale solaire autonome d’une capacité d’environ 35.000 Wh/jour. Cette formule évite ainsi les délestages électriques fréquents au Bénin.

L’eau est puisée dans la nappe phréatique par un forage en grande profondeur (environ 80 m). La pompe alimente un château d’eau d’une capacité de 10 m3. La réserve d’eau ainsi constituée permet d’alimenter l’espace hébergement et restauration, ainsi que les cultures vivrières.

 

La construction du centre a été effectuée en moins d’un an grâce à un entrepreneur efficace. Découvrez comment ce terrain de brousse a été transformé en un joli centre d’accueil : La construction du centre, étape par étape