Un nouveau système d’irrigation

Les bouleversements climatiques existent aussi en Afrique de l’Ouest. On constate maintenant de longues périodes de sécheresse qui perturbent le calendrier agricole.

Lorsque la saison humide se réduit, et si un villageois n’a pas accès à l’arrosage, la sécheresse endommage ses cultures bien avant la récolte.

L’arrosage manuel requiert beaucoup de main d’œuvre avec des conditions de pénibilité importante. Il existe bien des formules d’arrosage automatisées mais elles nécessitent de gros investissements et sont plutôt réservées aux maraîchers professionnels.

Sur notre terrain, nous testons un procédé d’irrigation innovant, formule intermédiaire entre l’aspersion et le goutte-à-goutte. Il s’appuie sur un quadrillage de tuyaux, rigides le long des allées, souples et percés dans les rangs de culture.

Arrosage jardin Afrique
Arrosage jardin africain

L’usage est simple : les tuyaux souples sont « branchés » sur le tuyau rigide. Ils peuvent être fermés  aisément en l’absence de culture sur certains rangs. Une fois le quadrillage en place, l’ensemble est raccordé à une motopompe ou un réservoir. Il suffit alors d’ouvrir le robinet pour remplir d’eau tous les tuyaux. L’arrosage en pluie fine peut être renouvelé plusieurs fois dans la journée pendant quelques minutes. Ce système est économe en eau car sa diffusion par gouttelettes bénéficie directement aux plantes sans ruissellement.

Irrigation Afrique

2 thoughts on “Un nouveau système d’irrigation”

  1. Blanchard dit :

    De toute façon, l’avenir du monde se joue en Afrique! Wake up Afrique!

  2. kouakou dit :

    Bonsoir Mesdames/ Messieurs

    je suis véritablement intéressé par votre systeme d’irrigation
    je reside en Cote d’Ivoire
    Puis je avoir le cout sur 1ha?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.