La mission éducation de Marion

Je suis partie au Bénin 15 jours afin de réaliser une mission humanitaire dans le domaine de l’éducation. L’action principale de cette mission s’est déroulée dans une école primaire où nous nous rendions 5 fois par semaine (du lundi au vendredi).

Les premiers jours, nous avons observé le directeur de l’école faire classe aux enfants de CM2. Par la suite, nous avons été scindées en binômes et j’ai rejoint la classe de CM1. J’avais beaucoup d’appréhension à l’idée de gérer une classe entière. En effet, l’Enseignement n’est pas mon métier et j’avais peur de ne pas être à la hauteur. J’ai fait classe aux enfants en suivant le programme du directeur, mais aussi en apportant une nouvelle vision de l’apprentissage, à travers la réalisation d’ateliers lecture-dessin. Au final, mes doutes se sont envolés grâce à la curiosité des enfants et à leur envie d’apprendre. De plus, nous leur avons apporté des tablettes numériques sur lesquelles ils ont pu s’exercer en Français et en Maths. Cela leur a permis de découvrir une nouvelle manière de travailler.

Ensuite, 2 fois par semaine, nous nous rendions à l’orphelinat. J’ai été frappée par la capacité des enfants à « se gérer » eux-mêmes. Ils sont très autonomes et solidaires. Avec les plus petits, je faisais du dessin ou de la lecture, tandis qu’avec les plus grands, je discutais avec eux sur leur pays, puis ils me questionnaient énormément sur la vie en France. Avec les bénévoles, nous avons organisé une comédie musicale sur le thème de l’Afrique. Nous avons ainsi pu mêler chant, flûte, théâtre et danse. Se rendre à l’orphelinat était un moment plaisant, tant les enfants nous apportaient beaucoup.

Durant le séjour, je me suis rendue une fois au village, où nous avons fait la lecture aux jeunes filles. A travers cette activité, le but était de leur donner le goût de la lecture et le goût d’apprendre.

Les journées types étaient assez éprouvantes, c’est pourquoi il était très appréciable de profiter du confort du Centre, dont la très bonne cuisine de Carole et de tata Brigitte et puis d’en apprendre un peu plus sur la culture béninoise grâce aux récits de Renaud.

Pour finir, la mission s’est très bien passée. C’est une expérience qui mérite d’être vécue notamment sur le plan humain. La découverte d’une nouvelle culture et le contact avec les enfants sont très enrichissants.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.