Une aventure hors de ma zone de confort

J’ai toujours plus ou moins cru que faire des études, avoir un travail, évoluer professionnellement me permettrait de m’épanouir. Puis, plus mes études avançaient et moins je me sentais à ma place, j’avais besoin de sortir de cette routine étudiante pour me trouver et vivre une aventure complètement différente.

L’humanitaire m’attirait depuis plusieurs années mais je n’osais pas par peur de sortir de ce que je pensais être ma zone de confort. Et puis cette année, je me suis lancée avec l’association Shammesh pour une mission éducation et je ne regrette pas mon choix, quelle aventure extraordinaire !

Pour résumer l’organisation de ces deux semaines de mission éducation, nous intervenions dans l’école privée Saint Paul de Kpodjava les lundis, mardis, mercredis matin, jeudis et vendredis. Les mercredis et samedis après-midi, nous étions à l’orphelinat Exodus House et les dimanches étaient consacrés aux sorties touristiques.

A l’école nous avions trois classes, les CI (équivalent de la grande section de maternelle en France), les CP/CE1 et les CE2/CM1. Les matins étaient consacrés à étudier et les après-midis aux activités ludiques, éducatives, sportives et autres jeux. La première semaine, nous étions cinq bénévoles. La deuxième semaine, deux nouvelles bénévoles nous ont rejoint.

Au cours de ces deux semaines, nous avons aussi pris le temps de sensibiliser les élèves aux règles d’hygiène et à l’utilisation de l’eau. Pour cela, Renaud nous a fourni des illustrations avec des explications pour que les enfants comprennent bien. Nous leur avons alors expliqué à quoi sert l’eau, d’où elle vient, comment s’en servir pour différentes tâches (boire, se laver les mains, nettoyer le linge, cuisiner, …). De plus, nous avons pu les sensibiliser sur le respect de l’environnement. Après plusieurs jours à l’école, nous avons constaté que l’école était « envahie » par les déchets. Un après-midi, nous avons donc proposé aux enfants, sous forme de jeu, de ramasser tous les déchets autour et dans l’école, nous avons collecté près de 200 kg de déchets qui ont ensuite été brûlés avec l’aide de Monsieur Didier, le directeur, et Madame Hortense, la secrétaire et maîtresse.

Concernant l’orphelinat, je commencerais par dire que ce qui m’a le plus marqué c’est de voir ces enfants qui n’ont presque rien si heureux et pleins de vie. A chaque visite, ils nous ont accueilli très chaleureusement avec tellement d’amour et de tendresse, que c’était sûrement la première fois que je recevais autant d’amour et de bonheur en quelques minutes.

Au cours des quatre après-midi passés avec eux, nous avons pu leur proposer différentes activités : à l’intérieur (lecture, coloriage, Kapla), à l’extérieur (foot, béret, basket…), de la danse, la projection d’un film,… A chaque fois, les enfants étaient ravis et très volontaires pour l’ensemble des activités proposées.

Pour finir, concernant les sorties touristiques, le premier dimanche nous sommes allés à la forêt marécageuse de Lokoli, nous avons commencé par une balade en pirogue pour rejoindre un village que nous avons visité. Les habitants nous ont proposé d’assister à une cérémonie traditionnelle. Puis, nous sommes repartis en pirogue. Nous avons terminé la journée en visitant un groupement qui travaillait le raphia, nous avons alors découvert les différentes utilisations (médicaments, tapis, cordage, panier). Le second dimanche, nous avons visité la ville de Ouidah. C’était une ville pleine d’histoire. Dans un premier temps, nous avons visité le temple des pythons et l’église de Ouidah. Puis, nous avons fait une balade dans le marché de Ouidah. Dans un second temps, nous avons visité le fort portugais, puis nous avons emprunté la route des esclaves afin de rejoindre la plage et voir la porte de retour et de non-retour.

Si je devais conseiller une association pour une première expérience humanitaire, je n’hésiterais pas à recommander Shammesh.

Je remercie Renaud et Carole pour tout (il y a tellement de choses pour lesquelles les remercier que je résume en disant tout ^^) durant cette aventure, Claudia et Nikael pour leur gentillesse, Christine pour sa gentillesse et sa disponibilité, Laura, Anna, Margot, Sandra, Marie et Mathilde, mes partenaires bénévoles et aussi je n’oublie pas la petite Lise pour son sourire et ses éclats de rire.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.