Une grande décision

L’année 2020 se termine bientôt. Elle laissera des traces importantes dans l’Histoire, mais aussi dans les histoires de chacun, et notamment dans celle de Shammesh.

Tout d’abord, l’épidémie de Covid-19 bien sûr qui perturbe notre quotidien depuis plusieurs mois ! En l’absence de bénévoles qui puissent venir jusqu’au Bénin, nous avons été obligés d’annuler toutes les missions éducatives et médicales programmées après le début du premier confinement, soit depuis Mars 2020.

Renaud et Carole ont tout de même pu continuer d’assurer le projet alimentaire auprès de l’orphelinat Exodus House. Chaque mois, les vivres ont été achetés au marché et livrés à l’orphelinat comme avant la crise sanitaire. De plus, n’ayant pu accueillir de bénévoles, les fruits et légumes produits au centre Shammesh ont entièrement été remis aux enfants – cf. notre article : https://www.mission-humanitaire-afrique.org/2020/06/cueillette-agrumes-pour-orphelinat/

Mais cette crise sanitaire n’est malheureusement pas la seule actualité !

En effet, Renaud et Carole ont appris au début de l’été qu’une zone industrielle allait s’implanter tout autour du centre Shammesh. Une décision gouvernementale pour laquelle aucune opposition n’est possible.

Une usine de plâtre à 500 m, une cimenterie sur le terrain jouxtant le centre ont déposé un permis de construire et les travaux de construction ont déjà commencé, ainsi qu’en témoigne cette photo prise depuis le centre Shammesh.

Le havre de paix que nous avions construit il y a 5 ans va se transformer en véritable enfer ! Dans les prochains mois, l’endroit va devenir très bruyant et poussiéreux, une vie insupportable au quotidien. De fait, ces conditions très dégradées ne nous permettront plus d’offrir un accueil sécurisé et confortable à nos bénévoles.

Après avoir tant donné pour améliorer petit à petit cet endroit, Renaud et Carole étaient désespérés en apprenant cette nouvelle. Et nous-mêmes très secoués ! Nous avions trouvé un équilibre qui apportait du bien à tous : aux villageois bénéficiaires des soins, aux enfants accueillis dans nos ateliers éducatifs, aux bénévoles qui vivaient une belle expérience, à Renaud et Carole qui prenaient beaucoup de plaisir à mener leur mission.

Nous avions beaucoup investi dans ce lieu et nous ne pouvons plus nous permettre de reconstruire un autre centre d’accueil au Bénin.

C’est pourquoi, après mûres réflexions, Renaud et Carole ont pris la décision de quitter le Bénin et de redémarrer une nouvelle vie en France.

Shammesh ne s’arrête pas pour autant et nous sommes en train d’étudier avec eux la mise en place d’un nouveau projet qui viendra en aide à des personnes vulnérables en France. Ainsi va la vie …


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.