Premières plantations

Ce printemps 2015, la saison des pluies est arrivée avec beaucoup de retard. Tous les paysans guettaient les nuages ; autant dire qu’ils se sont précipités aux champs dès que la première averse est tombée. Et quelle averse ! La pluie a inondé les bas quartiers de Cotonou et a ravagé la route de la plage qui venait d’être lissée. Mais les paysans étaient heureux !

Nous avons également profité de cette manne du ciel pour effectuer nos premières plantations. Tout d’abord, les 3000 plants de Campêcher ont été mis en terre tout le long de la clôture. Ces fragiles petits brins deviendront des arbustes épineux qui renforceront naturellement la clôture.

Plants campêcher
Plants agroforesterie

Cette haie a été doublée de plants de Gliricidia, de Moringa et de Cailcedrat. Plantés en alternance le long de la clôture, ces arbres fertilisants joueront leur rôle dans notre projet d’agroforesterie.

L’allée, tracée au centre jusqu’au fond du terrain, a été bordée de jeunes bananiers.

Allée de bananiers
Jeune bananier

De part et d’autre de l’allée, la terre est réservée au maraîchage. Cette terre mise en jachère pendant de nombreuses années est très riche et on y a donc semé différents légumes : des piments, des haricots, mais aussi des arachides. Nos fameuses cacahuètes poussent dans le sol comme les pommes de terre !

Champ d'arachides
Plant d'arachide

Par contre, on doit attendre la fin du gros œuvre pour planter nos arbres fruitiers et nos arbres d’agrément autour des constructions.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.