Benoît constate l’envie de progresser

Je suis parti en mission humanitaire pendant un mois. Mon expérience a été extraordinaire du début jusqu’à la fin. Tout d’abord, à l’école où nous allions tous les jours. Les enfants sont adorables, attentifs et ont cette envie d’apprendre et de progresser qui est assez incroyable.

Ce qui m’a le plus marqué dans le cadre de notre mission avec les enfants, c’est leur capacité à être toujours en forme, à garder le sourire et à avoir une envie de progresser qui est constante. Ils sont toujours volontaires durant les périodes de jeux, de lectures et même pour les leçons. Même si nous devons garder cette barrière maître/élève, j’ai pu créer des liens avec ma classe, des CM1. Le matin, nous faisions généralement une leçon (français, math ou anglais), puis l’après-midi était consacrée aux moments plus récréatifs (lecture, dessin, jeu, …). Les enfants adorent ces moments où nous sommes plus proches d’eux car nous participons à ces activités.

Même s’ils ne vivent pas dans des conditions comme les nôtres, ils sont d’un optimisme époustouflant et même s’ils n’ont qu’une dizaine d’années environ, c’est une vraie leçon de vie pour nous. Par exemple, les bénévoles et moi avons réussi à créer des paquets d’une douzaine de crayons grâce aux fournitures que l’on avait ramené de France. Lorsque nous leur avons donné ces crayons, ils étaient émerveillés par ce cadeau et sautaient de joie dans la classe. Leur habilité à se contenter de peu tout en restant optimiste et chaleureux m’a vraiment marqué et touché.

J’ai également accompagné Renaud à Cotonou pour aller acheter des fournitures scolaires pour les enfants de l’école. C’était une sortie extrêmement intéressante car en tant que bénévole, j’ai pu voir et réaliser que l’argent que l’on dépense dans cette mission a une réelle cause humanitaire. Ce n’est pas comme d’autres ONG qui utilisent leurs « clients » dans le but de garder l’argent pour eux. Ici, Shammesh œuvre réellement pour les enfants (dans le cadre d’une mission éducation), leur garantissant du matériel basique mais nécessaire pour un an (cahiers, trousse, crayons, sac à dos, gommes, règles…). De plus, il y a un sentiment de fierté que l’on ressent quand on voit toutes ces fournitures achetées (la voiture était remplie à ras bord) pour des enfants qui le méritent amplement.

Nous allions également le mercredi et le samedi à l’orphelinat, un endroit inoubliable car les enfants sont très attentionnés et en manque d’amour. C’est là-bas que l’on peut vraiment avoir un lien plus proche avec les enfants. Nous passions toujours des moments très intenses, les aurevoirs ont donc été très difficiles.

Enfin, nous faisions des séances de lecture avec des filles (de la maternelle jusqu’au CM2) du village, une heure par semaine. C’est un moment très sympathique grâce à cet échange à travers la lecture.

La vie au centre est également magique. Nos hôtes, Renaud et Carole, sont des gens exceptionnels ainsi que tout le staff présent. La cuisine de Carole est époustouflante, on y mange vraiment très bien. Renaud est un accompagnateur attentionné et à nos petits soins. Il s’improvise extrêmement bien guide touristique.

En quelques mots, mon expérience a été géniale, grâce au centre magnifique et à la bonne humeur qui y règne, mais aussi grâce au contact avec les enfants, toujours souriants et volontaires.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.