La belle expérience humanitaire de Marie

J’ai décidé de faire confiance à Shammesh pour ma deuxième mission humanitaire, et j’en garde un souvenir impérissable. Au départ, j’avais quelques appréhensions du fait de me voir confier une classe et de devoir m’occuper d’enfants mais dès mon arrivée à l’aéroport, j’ai immédiatement été rassurée.

J’ai eu la chance d’intégrer une équipe de bénévoles déjà formée depuis plusieurs jours qui m’a immédiatement mise à l’aise. L’accueil de Renaud et Carole m’a également impressionnée. La cuisine de Carole est incroyable, et Renaud est un « chef de mission » hors pair ! Ils sont à l’écoute et font tout pour que notre mission se déroule le mieux possible.

Dès le premier jour, j’ai donc intégré une classe de CM1 où deux des bénévoles étaient déjà intervenus quelques jours auparavant. Nous avions une classe un peu compliquée dans la mesure où ils avaient séparé les CM1 en deux groupes. La première classe travaillait avec des bénévoles depuis plus d’un mois déjà, et était constituée des élèves les plus motivés pour suivre les cours d’été. Notre classe était donc plus en difficulté, aussi bien au niveau de la motivation mais également du niveau scolaire. Cependant, après quelques jours d’intégration (aussi bien de leur côté que du nôtre), les enfants se sont ouverts de plus en plus et nos échanges s’enrichissaient.

J’ai constaté leur progrès au fur et à mesure des jours et quel bonheur ce fut lorsque le dernier jour de classe, certains élèves en difficulté ont pris l’initiative d’écrire les tables de multiplication au tableau et sans fautes !

N’étant pas dans le milieu de l’éducation en France, j’ai énormément appris d’eux et avec eux. Avoir été « maîtresse » là-bas est sûrement la plus belle expérience que j’ai vécue !

Avec Shammesh, les émotions ne s’arrêtent pas là. Nous sommes également allés à l’orphelinat deux fois par semaine afin de passer du temps avec les enfants (de tout âge cette fois). Là-bas, les liens avec les enfants sont encore plus forts puisqu’il n’y a plus cette barrière maîtresse/élève que l’on doit mettre à l’école. Ce ne sont donc que des moments de partage, de rire et de jeux. Les enfants sont très sociables et attachants, et gardent un optimisme et une joie de vivre impressionnante malgré leurs conditions de vie.

Je ne remercierai jamais assez Shammesh pour cette expérience, je ne pouvais pas espérer mieux. Notre vie change dès lors que l’on pose un pied au centre, et que l’on croise la route de Renaud et Carole qui font un travail exemplaire au quotidien pour nous permettre de nous sentir utile dans ce que l’on fait.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.