Philippine : quatre semaines au Bénin

Je suis arrivée au Bénin, le vendredi 8 juin, tard dans la soirée et sous l’air chaud de l’Afrique. Je fus accueillie comme il se doit par Renaud. Je suis restée quatre semaines au Bénin, avec l’association Shammesh, quatre semaines riches en tout et inoubliables.

La semaine était partagée en trois activités.

Toute la semaine, c’est-à-dire du lundi au vendredi, de 8h à 12h et de 15h à 17h, je donnais des cours dans l’école du village de Tandahota. Pendant quelques jours, nous sommes restés dans la classe du directeur, celle des CM2, pour apprendre comment donner des cours et tenir une classe. Il nous a laissé petit à petit en autonomie.

La première semaine et au début de la deuxième, je m’occupais des CM2. Il fallait surtout les préparer au CEP. Ensuite, jusqu’à la fin de mon séjour je me suis occupée des CM1, avec Marion, puis Emilie et enfin avec Gabin, Cédric et Benoît. Nous enseignions principalement les maths et le français, parfois sciences, histoire ou géographie. Puis j’ai initié les cours d’anglais. Nous avons également introduit les tablettes, pour faire des exercices de maths et de français de manière nouvelle et attrayante pour les enfants. Les enfants ont beaucoup apprécié, même s’ils ont vite compris qu’il ne s’agissait pas d’un jeu.

Une journée de classe se déroulait généralement de cette manière :

La matinée était séparée en deux temps
1-cours de français (grammaire, conjugaison, orthographe), avec exercices de compréhension au tableau, puis exercices sur tablette
2-cours de mathématiques (calcul, numération, géométrie), suivi d’exercices au tableau, enfin exercices individuels sur feuille ou sur tablette

L’après-midi était moins ritualisée. Au début, nous amenions des livres sur un thème (la France, le monde, le corps, les animaux), nous les présentions aux enfants puis nous les regardions avec eux. Enfin ils choisissaient une image, qu’ils dessinaient et coloriaient. Puis nous avons amené les aventures de Kirikou et faisions de la lecture, puis du dessin. Nous faisions également de petits jeux ou de plus grands jeux collectifs tels que la balle au prisonnier ou la tèque. Nous avons également fait du cinéma japonais (kamishibaï).

Nous allions également deux fois par semaine à l’orphelinat, le mercredi après-midi et le samedi. Nous amenions des livres que nous lisions aux petits, des dessins et coloriages. Je discutais avec les filles plus âgées pendant qu’elles me tressaient les cheveux. Nous regardions des dessins-animés, apportés par l’association, avec eux. Parfois nous faisions de petits jeux, des bulles de savon. Je leur ai appris à jouer à l’élastique. J’ai également monté avec les enfants de 11 à 16 ans une comédie musicale, avec aussi Mélanie et Emilie. Cela nous a pris au moins 6 séances, et nous avons ensuite fait une représentation filmée devant le reste des enfants de l’orphelinat. Les temps passés à l’orphelinat étaient des moments pleins d’émotion, de tendresse, de partage, des moments inoubliables. Dire au revoir aux enfants fut très difficile pour moi, car je m’étais beaucoup attachée à eux.

Enfin une fois par semaine environ, nous allions dans le village faire de la lecture avec des filles de primaire. Cet atelier était organisé par la mère Sidonie, une femme pleine de vie, à qui tenait à cœur la réussite scolaire des jeunes filles. Nous tournions dans les groupes de niveau afin de varier et aussi parfois de souffler un peu. Car les plus petits ne savaient ni lire ni parler français, ce qui n’était pas toujours facile. Alors nous leur apprenions quelques mots à l’aide des images. Ce fut de beaux moments de partage, même si nous ne pouvions pas vraiment faire connaissance avec les enfants.

Le dimanche était un jour de repos, qui nous permettait d’aller découvrir le pays, la culture, l’histoire de la région et du Bénin. Nous rencontrions aussi par ce biais la population locale, comme par exemple la famille Ja.

Ce séjour fut pour moi extraordinaire, riche en découvertes, en partage, en rencontres, et je remercie de tout cœur l’association Shammesh pour m’avoir permis de vivre une aventure aussi incroyable.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.