Les deux missions de Madel – le retour au Bénin

Après avoir participé à une première mission éducation en Mars, Madel a souhaité revenir en Novembre pour renouveler son expérience et retrouver les écoliers béninois et les enfants de l’orphelinat. Madel raconte :

Dès mon retour en France, je suis devenue marraine pour l’orphelinat Exodus House. Ces enfants ont de tels besoins que pour moi, ce fut une évidence. J’ai pu rencontrer Madame Pulchérie, la directrice, qui est une femme formidable, tellement dévouée à tous ces enfants.

Quelques semaines plus tard, j’organisais ma prochaine mission et le 1er novembre 2019, je m’envolais pour les rejoindre dans une nouvelle mission éducation. Quelle fut ma joie de retrouver Carole, Renaud, Lise, les enfants de l’orphelinat Exodus House et de l’école d’Attogon !

Pour cette aventure, nous étions huit bénévoles, toutes auraient pu être mes filles. Quel bonheur d’être entourée de ces jeunes filles, pleines de vie, pleines d’envie de partage, ce fut fabuleux …

Durant ces deux semaines, j’ai pu retrouver les écoliers du mois de mars et mettre en place encore de nouvelles méthodes d’apprentissage. J’ai également revu Monsieur Didier, le Directeur, ainsi que tous les professeurs dont un nouvel arrivant, Monsieur Mariano. Avec Eva, ma binôme, nous nous sommes occupées de sa classe de CE2. Quelle fut notre joie quand nous avons constaté son intérêt pour notre façon d’aborder différents sujets avec ses élèves.

Quand je suis retournée à l’orphelinat Exodus House, ce fut très intense, les enfants étaient comme moi, tellement heureux de nos retrouvailles. Leurs yeux brillaient encore plus d’amour que la première fois, j’ai mis de longues minutes avant de pouvoir faire deux pas tellement je passais de bras en bras. Avec les petits, les câlins sont incessants !

Avec les plus grands, j’ai énormément discuté de leur avenir. Tous sont tellement fans des selfies que nous faisions ensemble. Les jeunes filles sont très fières de nous natter les cheveux, histoire d’être un peu africaines !!

Nous avons organisé un dépistage de la vue et grâce aux dons de lunettes, nous avons pu faire une quinzaine d’heureux.

Cette fois, mes sorties touristiques furent le village sur pilotis de Ganvié et le village de pêcheurs de Possotomé. Dans ces deux endroits, nous avons distribué des fournitures scolaires aux enfants.

Sept mois se sont écoulés entre les deux missions. J’ai pu constater une réelle avancée à l’orphelinat Exodus House, notamment avec la réalisation de nombreux points d’eau pour le lavage des mains, ce qui permet une meilleure hygiène, la mise en place d’un dépistage sanguin afin de prévenir certaines maladies, la réfection du toit de l’école, la pose de paniers de basket, … la liste est longue.

Je tiens à saluer Renaud, Carole, Christine, Madame Pulchérie, Claudia et Salimat, chacune de ces personnes joue un rôle essentiel dans l’organisation Shammesh.

J’ai de grosses pensées pour Julie, Eva, Emma, Maëlan, Océane, Anaïs et Salomé, avec qui nous avons formé une équipe de bénévoles incroyable.

L’ONG Shammesh est dans mon cœur depuis le premier instant où je l’ai rencontrée. Une partie de moi est à présent béninoise et cette ONG fait partie de mes priorités de vie.

C’est pourquoi, dès 2020, je repartirai en mission, cette fois médicale, et il en sera ainsi chaque année. J’ai tellement hâte de tous les retrouver, l’organisation Shammesh est une vraie école de la Vie et une incroyable Aventure Humaine.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.