Equipement et décoration de la paillote

Samedi 28 novembre. J-1 avant notre premier test de la paillote. Afin de préparer au mieux notre première invitation, nous avons passé la journée à nettoyer, déplacer, aménager de manière opérationnelle la cuisine de la paillote.

L’entrepreneur et ses artisans ont suivi les plans, préalablement dessinés par moi-même, pour l’installation des étagères en bois afin de rendre opérationnelle cette cuisine. Réserve à condiments, étagères de service, plan de travail, les heures passaient et nous nous rendions compte que tout le travail effectué les jours précédents commençait à porter ses fruits. Une fois, les travaux terminés, nous avons établi un listing de la vaisselle, des batteries de cuisine, des ustensiles et condiments pour le lendemain et pour bien préparer l’avenir. Quelques heures après, la cuisine étant fonctionnelle, nous avons mis en place l’organisation côté bar et côté réception. Renaud nous aida à dresser tables et chaises stockées dans le garage du domaine. Carole s’affaira à housser les fauteuils avec les pagnes que nous avions choisis durant la semaine.

Etagères réserve
Fauteuil paillote

Puis, nous avons mis à l’essai les premières recettes franco-béninoises que j’ai imaginées ; le menu se dessinait avec calme et sérénité. La fin de journée s’annonçait, le vent dans la brousse s’atténuait, le soleil s’estompait dans les nuages, le chant des cigales africaines retentissait… Un doux paysage s’offrait à nous depuis le bar de la paillote. Nous en profitions pour nous poser tous les trois, partageant une bière locale et en grignotant les arachides grillées faites maison. Simplicité et bonheur étaient au rendez-vous. Nous nous sentions prêts à accueillir les premiers invités du lendemain : les Sœurs de Dékamné.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.