La forêt aquatique de Lokoli

La Forêt de Lokoli dans le Sud-Bénin est la seule forêt aquatique connue en Afrique de l’Ouest. Elle est inondée en permanence par un cours d’eau et abrite un écosystème unique.

Plus de 200 espèces végétales sont répertoriées, dont certaines qui sont endémiques. On y trouve notamment le raphia, une espèce de palmier qui se plaît dans les zones marécageuses. L’exploitation du raphia est l’une des principales activités des villageois vivant au cœur de la forêt. D’une part, ils recueillent la sève sur les arbres et la distillent pour obtenir l’alcool de sodabi. D’autre part, les fibres extraites des feuilles, ficelles très solides, servent à la fabrication de nattes, de balais, de paniers.

Cette ancienne forêt primaire constitue également un refuge pour plusieurs espèces de primates, dont les singes à ventre rouge. Mais l’activité des hommes est une menace pour cette faune sauvage.

Durant la visite, nous naviguons sur le cours d’eau dans des pirogues en bois. Glissant en silence sous les arbres, nous apprécions la fraîcheur naturelle et nous restons à l’écoute de tous les sons de la forêt, des insectes, des oiseaux, des singes. Le guide sait attirer notre attention sur tout ce qui est remarquable.

Après s’être laissés porter au fil de l’eau, nous atteignons un village protégé par les « fétiches ». Nous y sommes accueillis par les enfants qui nous emmènent jusqu’à leurs mères. Elles tissent le raphia d’une manière très traditionnelle et nous proposent même de nous exercer à l’art !

On y rencontre également les artisans piroguiers et les distillateurs qui nous font goûter leur sodabi.

Une immersion dans la fraîcheur et l’authenticité !

Visite proposée dans le « Voyage solidaire »

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.